Un jour ma Vie ....

TIV. Chapitres 8 : A la Comédie Française

Dimanche midi, j’aie déjeuner chez le père de mes filles. O. est venu me chercher à 15h30 chez Monsieur ex.

Je lui ai demander de me ramener chez moi pour me changer. J’étais habillé façon marine ( corsaire, pull de Marin, chaussure Ben Simon ). J’avais hésité entre une robe noir et ... une robe noir :p. Celle qui a remporter le premier prix à été la robe que les parents du c*onnard m’avait offert au Noel 2009. C’était la deuxième fois que je la portais. Comme accessoire, j’aie ajouter mon collier de fausse perle blanche avec de petites boucle d’oreille argenter que Monsieur ex m’avait offert, puis j’aie mis de petits talon noir. O. était au ange. Il m’a trouvé très belle, ravissante et très classe. Ah et puis j’allais oublier l’essentiel : une pochette en guise de sac à main ( à l’intérieur : C.I , clé de chez moi et portable. ). J’aie également ajouter à ma tenue un boléro noir, puis j’aie enfiler un manteau de la même couleur mi saison. J’avais aussi lâcher mes cheveux. J’aurais pu faire un chignon aussi, mais cela aurait fait vraiment trop petite bourgeoise. Chose que je ne suis pas.

A Paris, tout le Monde me regardait lorsque je passais devant les café, que je croisais des personnes dans la rue… Etait-ce parce que j’étais au bras d’un homme plus vieux que moi ou étais-ce ma tenue ?? ? J’avais l’impression que j’étais une grande actrice de cinéma qui, lorsqu’elle passait, tout le Monde se taisait. Pour moi c’était la même chose.
Des gens, je m’en fou complètement. Cela dérange ? ? qu’ils aillent se faire foutre !! ! Non mais !!!
Pour que l’on nous regardent d’avantage, O. s’arrêtait même en pleins milieu de la rue pour m’embrasser à pleine bouche !! ! Une façon de dire : je vous emmerdent. O. est génial.

Avant de nous rendre à la Comédie Française, nous sommes posés dans un café non loin de là. Il avait mal à la jambe droite.
Tout deux, nous avions commander une vichy. Plus tard, sachant mon goût pour les cocktails, mon chéri m’en a offert un. Surtout ne pas regarder le prix, prendre ce qu’il me fait plaisir.
Avec moi, O. en a choisi un. C’était un truc à base de champagne et de sirop de Framboise. Bof. Pas terrible au bout du compte. Avec ceci, s’est ajouter de petit amuse bouche.

Vers 20h00, tout doucement, nous sommes allés vers la Comédie Française. Whaou ! ! tout simplement sublime. J’avais l’impression d’entrée dans un Palace. Tout était splendide, à l’image du Roi Louis XIV. En montant les marche qui nous menait à nos place, il ma tenue la main à la manière d’une Princesse, tout en disant que ce lieu était mon écrin.
Nous avons atterri dans ce que l’on appèle au théâtre " la corbeille ". C’est la partie qui se trouve au premier étage, de part et d’autre de l’avant scène. Nous étions au première loge.
Le plafond était décoré par une peinture du XVIe siècle, à l’image de ce lieu magique ou de nombreux grand homme de ce monde ont joués de grande pièce de théâtre. Je l’est pris en photo. Mais il n’y a pas que le plafond que j’aie photographier. Il y aussi mon bien-aimé et nous deux. Les premières. Les deux ornent désormain mes fonds d’écran de mon Pc et de mon Iphone.

La pièce à durer près de 2 heures avec un entracte de 10 min.
Après la pièce, nous avons été mangés dans le même petit resto ou nous avions été boire un verre quelques petites heures auparavant. J’aie engloutie ma salade mais déguster mon fondant au chocolat. Sur la route du retour, dans la voiture, c’était chaud !!!
O. est restés une petite heure chez moi ou il m’a fait l’amour.

A son arrivée chez lui, il m’a textoter pour me rassurer qu’il était bien arrivés et au passage m’a dit qu’il m’aimait et qu’il était fou de moi. Je me suis endormi aussitôt le sms reçu.

Une soirée encore magnifique, splandide, magique, extraordinaire et enrichissante que j’aie passée avec l’homme que j’aime.

A la semaine prochaine pour la suite de mes nouvelles aventure ...